Mes recettes de peinture,  Podcast et vidéos

Comment peindre un métal rouillé

En peinture sur figurine, la peinture du métal est quelque chose de récurrent. Et quand on veut donner du caractère à cette peinture, on ajoute des effets d’usure, comme la rouille. Mais comment peindre un métal rouillé ? Car s’il existe des peinture argent, or, cuivre… aucune ne peut donner en un seul passage l’effet d’oxydation. J’ai donc fait une vidéo, avec comme support la peinture des Corniaud, chien mécaniques maléfiques du jeu Histoires de Peluches.

Il s’agit ici de la toute première vidéo de ma chaîne Youtube. Donc je suis à l’écoute de tous vos commentaires, ça me sera hyper utile pour m’améliorer et te proposer des vidéos qui répondent à tes attentes ! Donc n’hésite pas à commenter, ici ou sur Youtube, et bien sûr, à partager un max, c’est ce qui fera vivre la chaîne et le blog !

Si tu n’as pas le temps pour regarder toute la vidéo, je te fais ici un petit résumé de ma méthode de peinture.

Peinture du métal

Pour peindre un métal rouillé, il faut commencer par… peindre un métal tout court. Cette fois, on va le faire en TMP, c’est-à-dire True Metal Painting. Cela signifie qu’on va utiliser des peintures dites “métalliques”, puisqu’elle contiennent réellement des pigments métalliques. Ceci vient par opposition au NMM, Non-Metallic Metal, qui n’utilise aucune peinture métallique. On va reproduire l’effet métal avec des teintes de gris, de marron, de jaune, de rouge… etc, en fonction du rendu souhaité, à la manière de la peinture sur toile. Mais ici, on va donc utiliser des peinture métalliques !

Couche de base : métal sombre

Après avoir sous-couché en noir (et pratiqué un pré-ombrage zénithal), on va appliquer une couche uniforme de métal argenté relativement sombre, en l’occurrence du Gunmetal Game Color.

Renforcer les ombres

Pour accentuer les contrastes, on va passer en nadirale (donc l’inverse du zénithal, par le dessous) un métal qui tire sur le marron, à savoir du Tinny Tin. Ici, on va surtout se concentré sur les parties les plus dans les ombres. On pourrait avoir tendance à croire que pour peindre un métal rouillé, il suffit d’une couche uniforme d’un métal quelconque qu’on vient “salir”. Or, ce n’est pas du tout le cas. Il faut tout de même forcer le contraste, sinon le rendu sera plat. Donc on vient pousser les ombres de cette manière.

Pour donner encore plus de volume, je passe une encre noire, ici du Nuln Oil. Cela va permettre de bien marquer les creux, et va également donner un aspect un peu sale à la couche de base.

Les personne ayant lu cet article ont aussi lu :  Tuto : Peindre un zombie walker de Zombicide

Eclaircir son métal avant la rouille

Malgré le fait qu’on cherche à peindre un métal rouillé, il ne faut pas négliger les zones qui ne le sont pas, et qui se comportent donc normalement à la lumière. Du coup, on reprend avec le Gunmetal une couche de base, en laissant les ombres bien marquées. On vient ensuite passer un premier éclaircissement en brossage à sec avec du Chainmal Silver. On s’attarde ici sur les zones les plus exposées à la lumières et les arrêtes. Enfin, on pose un éclaircis final de la même manière, mais en appuyant encore moins sur le pinceau lors de l’étape du brossage à sec, avec du Silver. On obtient alors un métal bien contraster… maintenant, on passe à la rouille.

Peinture de la rouille

Couches de base de la rouille

Pour peindre un métal rouillé, j’applique non pas la peinture imitant la rouille au pinceau mais… à la brosse à dent. Cela donne un rendu plus réaliste car étant un outil moins maîtrisable qu’un pinceau, les tâches faites sur la figurine présente un caractère aléatoire très réaliste. Je commence dans un premier temps par appliquer du Parasite Brown. Je ne cherche pas une logique quelconque, je fais simplement attention à garder une proportion raisonnable pour ne pas recouvrir l’ensemble de la figurine. Une fois cela effectué, j’applique du Dark Fleshtone, un marron assez foncé, à l’aide d’un pinceau brosse à poil bien dur. Ceci permet d’atténuer les transitions entre rouille et métal, pour simuler l’aspect progressif de la rouille qui n’est pas nécessairement marquée et brutale.

Eclaircis et détails du métal rouillé

Ensuite, je viens donner du punch à ma rouille, en deux étape : tout d’abord des tâches de Dwarf Skin, puis, toujours en réduisant les zones de travail, du Orange Fire.

Pour rendre encore plus crédible cette rouille, j’applique aussi des jus d’Orange Fire très dilués à certains endroit pour simuler des coulures, comme on en voit sur les métaux rouillés restés trop longtemps sous la pluie.

Enfin, pour renforcer l’effet rouille, j’applique des tâches de Typhus Corrosion, qui va venir donner au métal cette aspect usé, en début d’oxydation, mais pas encore rouillé. Ici aussi, je le fais de manière aléatoire mais en prenant garde de ne pas avoir la main trop lourde… l’équilibre est clé 🙂

Peinture des détails

Pour finir la figurine, il ne reste plus que les détails à peindre. En l’occurrence, il s’agit des yeux et de la boîte de conserve. Je travaille de manière tout à fait classique. Les yeux auront un effet lumineux. On va donc commencer avec une base de rouge, puis on va éclaircir progressivement jusqu’au blanc au centre. On finit en faisant un halo de lumière autour de l’oeil. Pour ça, on passe en plusieurs couche des glacis de rouge très dilué.

Pour la boîte de conserve, on est sur une peinture tout ce qu’il y a de classique. On part d’une base de vert foncé. On renforce les ombres en ajoutant un peu de rouge (la complémentaire). Puis on éclaircit progressivement en 2 étapes avec du vert de plus en plus clair.

Les personne ayant lu cet article ont aussi lu :  Podcast - Interview de Teddy de Peins mes figs

Bien évidemment, pour avoir tout cela en image, je te recommande d’aller regarder la vidéo. Tu peux même la regarder en vitesse x2 si tu as déjà lu l’article, puisque tu as déjà toutes les étapes que je décris à l’oral 😉

J’espère que cette vidéo et cet article t’auras plu, je suis preneur de tes commentaires, qui me permettront de m’améliorer. Je te dis à très bientôt et d’ici là, n’oublie pas de mettre des couleurs dans ta vie !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois GRATUITEM​​​​ENT le mini guide du débutant