Non classé

5 bienfaits de la peinture sur figurine sur le moral !

La peinture sur figurines est trop souvent mal vue. Une pratique de geek, où des gens qui ne se lavent pas s’amusent à peindre des figurines en plastique, dans des caves mal éclairées pour jouer à faire la gué-guerre ! Un constat aussi réducteur qu’il est erroné. Et bien voici 5 bienfaits de la peinture sur figurine sur le moral. Car oui, je suis d’ailleurs même parfaitement convaincu que c’est une activité tout à fait saine et bénéfique pour l’organisme.

C’est pourquoi j’ai souhaité participer à l’événement inter-blogueurs du blog Partage Ton Burn Out, sur la thématique “Ces pratiques qui vous font du bien”. Car oui, peindre, ça me fait du bien… et je suis sûr qu’à toi aussi !

Mais cet article s’adresse avant tout à ceux qui n’en sont pas convaincu. Ton/ta conjointe t’assure le contraire ? Tes parents te disent qu’il vaut mieux sortir que de rester enfermé ? Et si leur montrait le verre à moitié plein ?

1- La peinture sur figurine, un exercice de créativité

Le premier bienfait de la peinture sur figurine sur le moral, selon moi, est l’exercice de la créativité. En tous points, cette pratique demande au cerveau de sortir de sa zone de confort, et d’imaginer. C’est d’ailleurs quelque chose qui est souvent considéré comme difficile par les débutants : comment arriver à visualiser ce à quoi va ressembler ma figurine une fois peinte, alors que je n’ai devant moi qu’un bout de plastique gris ?

Et bien c’est justement ce à quoi va s’exercer le cerveau : dans un premier temps, il va tenter de “peindre mentalement” chaque partie de la figurine. C’est une étape importante dans la préparation du projet de peinture. C’est d’ores-et-déjà un exercice loin d’être facile au début. Mais ce n’est pas tout. En plus de cela, il va faire un travail pour imaginer les associations de couleurs. Est-ce que si je peins cette veste en bleu, le pantalon rouge ressortira bien? Ou est-ce mieux en gris ? Et si en gris, quel gris ?
Tout cela se passe dans la tête, et permet de faire travailler son imagination et sa créativité !

En quoi est-ce que cela nous fait du bien ? Et bien tout simplement parce-que travailler sa créativité permet deux choses. Premièrement, cela t’oblige à être concentré sur la peinture. Ainsi, tu ne penses plus aux tracas du quotidien. Et en plus, développer sa créativité permet de penser autrement, Out Of The Box comme disent nos amis Anglo-saxons. Cela permet, d’une manière général, de voir les choses différemment et trouver plus facilement des solutions à ses problèmes ! D’une pierre deux coups !

2- La peinture sur figurine, un travail d’observation

Et oui, savoir peindre ses figurines, c’est aussi être particulièrement observateur. Car si on se lance parfois dans des créations purement imaginées, on s’atèle également, dans certains cas, à reproduire ce que l’on voit. Que ce soit un schéma de couleur pris sur une image, une illustration, ou un élément croisé dans la nature. Et c’est surtout ce dernier point qui est important ici. Car quand on peint des figurines, et que l’on souhaite reproduire un socle en forêt ou une scène dans un champ, on cherche à se rapprocher de la réalité… donc on va l’observer.

Et oui ! Là où certains voient la peinture sur figurine comme une activité qui renferme, j’y vois une formidable opportunité pour sortir et s’intéresser aux choses. Croyez-moi ! Je n’ai jamais aimé me balader. Et bien depuis que je peins, je n’ai jamais autant aimé sortir en forêt, et m’arrêter de temps à autre pour observer la nature dans sa réalité et essayer d’en comprendre les couleurs, la lumière. Comment reproduire l’écorce d’un arbre si on ne l’a pas vu en vrai ? Et quel arbre, d’ailleurs, il y en a tant de différents ? Compliqué !

La différence de couleur des arbres
La différence de couleur des arbres

Donc oui, la peinture sur figurine est également très bonne pour cette raison : elle incite à sortir et à être plus observateur. Et ces moments de calme, passés à contempler ce qu’on va tenter de reproduire avec ses pinceaux sont d’incroyables moments de détente et de bien-être.

3- Les couleurs, une cure de bien-être pour le cerveau

Nous avons tous déjà entendu toutes ces expressions françaises qui font référence à des couleurs : “être rouge de colère”, “broyer du noir”, etc…
De la même manière, les couleurs sont souvent associées à des symboles : si le vert est associé à la chance et la nature, le noir l’est à des choses bien moins sympathiques. Et si l’un des bienfaits de la peinture sur figurine résidait dans son univers coloré ?

Bienfaits de la peinture sur figurine sur le moral grâce aux couleurs
Influence de la couleur sur le moral – Source : mafeuilledechou.fr

En effet, ces associations sont bien ancrées en nous, à tel point que la présence ou l’absence de couleur peut avoir une influence sur notre état d’esprit. Un univers sans couleur peut véritablement miner le moral. Des études ont été réalisées à ce sujet. L’université d’Ankara, en Turquie, a notamment fait le lien entre univers professionnel blanc et taux d’absentéisme et fatigue des salariés. D’autres études ont même montré un lien entre l’absence de couleur et le burn-out, ainsi que la baisse de libido.

Or, la pratique de la peinture sur figurine est on ne peut plus colorée. Il suffit de voir le nombre de couleurs présentes sur une seule figurine (Exemple : ma peinture de Bear). Si tu peins, tu es constamment entouré de couleur. Tu les manipules, tu joues avec, tu les mélanges. Et cette exposition aux couleurs fait, inconsciemment, un bien fou au moral.

4- Une passion de partage et d’échange

Un autre point extrêmement positif concernant la peinture sur figurine est l’ambiance de partage et d’échange qui règne autour de cette activité. Ce partage est aussi bien réel que virtuel. En effet, on pense tout de suite à l’exposition de ses réalisations sur Instagram ou Facebook. On pourrait alors le voir comme une course au like et une exposition potentiellement dangereuse nous mettant face aux réactions parfois violentes des réseaux sociaux.

Mais il n’en est rien. En tous cas, d’une manière générale. En effet, il suffit de se rendre sur le groupe Facebook associé à ce blog pour se rendre compte que le mot d’ordre est le partage d’information et d’expérience. Ainsi, on se voit progresser dans cette discipline, en récoltant au passage des commentaires positifs et constructifs. Et ça, c’est un des bienfaits de la peinture sur figurine incroyablement puissant pour le moral.
En plus de cela, c’est une passion qui rassemble, qui permet des rencontres. Il suffit de se rendre sur un événement de peinture pour rencontrer des peintres de tous horizons, près à échanger autour de cette passion commune, en dispensant conseils et astuces.

Alors oui, il faut bien se le dire : la peinture sur fig, c’est une véritable arme anti-déprime car c’est une passion sociale, qui peut faire énormément de bien à ceux qui peuvent se sentir un peu seul.

5- Mon atelier, ma bulle de réconfort

Enfin, selon moi, l’atelier dans lequel on peint fait énormément de bien. Je suis de ceux qui aiment être entourés, qui aime voir ses amis, passer du temps avec ma femme. Mais ces moments passés dans mon atelier de peinture sont tout simplement formidables. C’est mon petit espace personnel, ma petite bulle de réconfort. J’y ai mes repères, mes habitudes. Rien de négatif ne peut y entrer. Je m’installe dans le plus grand des conforts, avec parfois un peu de musique ou une vidéo en fond, mais souvent un silence calme et relaxant.

Et dans cette bulle, on déconnecte. Ici, personne n’est là pour juger. On décroche d’une vie qui va parfois un peu trop vite, où tout est toujours en mouvement et où il faut faire beaucoup, faire vite, pour profiter. Une vie où on peut se sentir constamment observé, jugé. Pas ici. On va a son rythme, sans aucune obligation. On prend le temps de faire ce que l’on veut, comme on le souhaite. De laisser exprimer sa créativité, son talent, ses envies, sa façon de voir la peinture, le monde. Bref, on fait exactement ce qu’on a envie de faire… et ça fait VRAIMENT du bien !

Voilà! Je voulais vraiment partager cela avec toi, car peut-être fais-tu face à des difficultés. Peut-être que tu cherches une activité qui te fasse du bien. Peut-être que tu pratiques déjà et que tu te sens jugé comme j’ai pu me sentir jugé à mes débuts. J’espère que ça te permet de voir tout ça de manière un peu plus positive !
D’ailleurs, toi, qu’est-ce qui te fait du bien quand tu peins ? Dis-le moi en commentaire 🙂

Il ne me reste plus qu’à te dire à très bientôt. Et encore plus qu’à l’habitude, n’oublie pas de mettre des couleurs dans ta vie… 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

  • JED

    Hello
    Ce qui me fait du bien quand je peins ce que je ne pense à rien ou, plus précisément à rien d’autre qu’à la peinture ou à ce pu@#in de dégradé ( 😜 ) qui ne veut pas se mettre en place comme je veux. Ça vide la tête, et, dans un monde dans lequel on est sollicité de toute part, où il faut penser à tout en permanence, ça fait du bien de déconnecter 😉

    • Guillaume

      Exactement! Ca fait vraiment partie de ce que je souhaite souligner dans cet article : la peinture sur figurine, par l’application et la concentration qu’elle demande, permet vraiment de faire le vide, et de laisser ses soucis à l’entrée de l’atelier. Merci pour ton commentaire, et bonne peindouille 😉

    • Guillaume

      Et oui, on a parfois des préjugés, même sans penser à mal. Mais quand on y regarde de plus près, la peinture, qu’elle soit sur figurine ou pas, peut procurer un bien fou à ceux qui la pratiquent 😉

  • Carine

    Bonjour !
    Je découvre ton article par le biais du carnaval auquel il participe. Et je découvre la peinture sur figurine par la même occasion !
    J’imagine assez bien que c’est une activité génératrice d’un grand bien-être en créant une bulle dans laquelle on oublie tout le reste. Merci pour cet article !

    • Guillaume

      Bonjour Carine,

      Tout à fait. Beaucoup de peintre sur fig (et probablement de peintre tout court) te le diront : une fois le pinceau en main, on oublie tout, y compris le temps qui passe 🙂
      C’est un petit univers de créativité bien à soi, mais qu’on peut également partager, ce qui est d’autant plus sympa, car on choisit ce qu’on veut en faire sur le moment. Et ça peut se partager avec les enfants également, pour un beau moment en famille.

      Bref, un moment de bien-être comme on s’octroie parfois trop peu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois GRATUITEM​​​​ENT le mini guide du débutant